La cohérence cardiaque pour vaincre le stress

Les événements actuels sont suffisamment anxiogènes pour que l’on (re)découvre cette technique antistress absolue : la cohérence cardiaque. Le spécialiste de la cohérence cardiaque dans les pays francophones est le Dr David O’Hare. En France, il collabore avec l’Education Nationale pour former les enseignants à son utilisation en classe. En Europe et au Québec, il forme également les professionnels de santé.

Mais qui a inventé la cohérence cardiaque ?

Personne ! « C’est l’exploitation d’un réflexe physiologique qui lie la respiration et la fréquence cardiaque, et cette synchronisation régule le système nerveux autonome, notre système automatique qui gère la santé et son maintien. » explique le Dr O’Hare.

Ce qui a été inventé, c’est le matériel biologique pour la mettre en évidence (biofeedback). Ces premiers équipements datent des années 50, mais la relation entre la respiration et le rythme cardiaque est connue depuis l’antiquité et a été documentée dès le XVII siècle.

Les récitations du rosaire – l’Ave Maria en latin – ou du mantra tibétain “Om mani padme hum”, les arias de Verdi, semblent établis sur une même cadence: cinq secondes d’inspir puis cinq secondes d’expir se répétant sur un rythme de six fois par minute, et on dit que la lecture de L’Odyssée en grec ancien épouse elle aussi ce rythme …

Comment ce lien se fait-il ?

L’inspiration stimule l’activation de notre système sympathique (destiné à fuir ou à combattre face à une situation de stress) avec accélération de la fréquence cardiaque et à l’inverse, l’expiration stimule l’activation du système parasympathique (qui permet la récupération et le repos) en ralentissant la fréquence cardiaque.

« Donc en activant le système parasympathique, on active le repos, la relaxation et le calme. » ajoute le Dr O’Hare.

La cohérence cardiaque en pratique

Il importe peu de respirer par le nez ou la bouche, le mieux étant de faire comme d’habitude. La seule contrainte pour une bonne pratique est la fréquence de 6 respirations par minute et ce, pendant 5 minutes.

Le spécialiste propose même trois chiffres-clefs pour atteindre la cohérence cardiaque : 365

  • 3 pour 3 fois par jour, car les effets d’une pratique ne durent que quelques heures,
  • 6 respirations par minute, car c’est la fréquence respiratoire qui donne la meilleure synchronisation entre les fréquences respiratoires et la variation de la fréquence cardiaque,
  • 5 secondes d’inspiration, 5 secondes d’expiration.

Le plus facile est d’utiliser un guide respiratoire pour bien synchroniser : 5 secondes d’inspiration et 5 secondes d’expiration. A suivre, assis bien droit, les jambes décroisées, en faisant des respirations amples et lentes, avec focalisation sur celles-ci.

On en trouve partout sur le net et en particulier sur le site www.coherenceinfo.com.

Sylvie Pronost, sophrologue.

(Source d’inspiration pour l’écriture de cet article : interview donnée par le Dr O’Hare à L’Ecolomag N°73 sept/oct. 2019).

Pour aller plus loin,

A lire La cohérence cardiaque 3.6.5, l’ouvrage du Dr O’Hare. Thierry Souccar éditions.

A voir La respirothèque du Dr O’Hare : Guides respiratoires en cliquant ici.

Photo Unsplash

Auteur : Sylvie Pronost

Un site pour vivre mieux : relaxations guidées, outils de sophrologie et philosophie de vie. Un site antistress :)

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s